image geneanet

Votre arbre généalogique en ligne ?
Ou comment retrouver des centaines de cousins.

Publié le 02/06/2002 - Mis à jour le 26/12/2017 par

Je ne suis pas un grand spécialiste de généalogie. Dès les débuts du PC, j'ai simplement saisi les informations généalogiques qui existaient dans les archives de la famille. Au fil du temps, cette mini base de données regroupait environ 200 noms. En septembre 2001, j'ai décidé publier cette informations sur le site GeneaNet qui contenait alors 87 984 813 noms. En quelques mois, j'ai découvert des dizaines de cousins et ma base de données généalogique contenait plus de 550 noms (mai 2002). Aujourd'hui (février 2015), elle en compte plus de 1800 avec des dates qui se sont affinées dans le temps. De son côté, la base du site Geneanet a dépassé le milliard de noms en 2012.

Comme toujours sur Internet et dans l'Informatique, il n'est pas facile de s'y retrouver. Pour vous faire gagner du temps et éviter de nombreux tâtonnements, je vous livre quelques recommandations techniques pour démarrer vite. Les débutants en Généalogie peuvent consulter un bon guide en ligne ici.

Les données généalogiques

Il faut bien sûr le minimum d'informations sur les membres de votre famille. La plupart des logiciels acceptent des données incomplètes ou imprécises. On peut donc commencer tout de suite et compléter au fur et à mesure des investigations. L'informatique permet de stocker toutes les données dans la même base de données généalogique sans privilégier une ascendance ou descendance particulière. Il est ensuite possible d'en extraire les "vues" souhaitées, c'est à dire les arbres généalogiques sur mesure.
Le travail de collecte et de saisie est important. Il faut donc se poser la question de la pérennité du logiciel et du stockage des données. Comme je n'avais pas trouvé de solution idéale, j'utilisais un "assortiment" de logiciels. Les progrès considérables réalisés dans l'interface utilisateur du site Geneanet et la nécessité d'avoir ses données dans le Cloud pour qu'elles soient accessibles depuis un PC, une tablette ou un téléphone mobile, m'ont conduit à utiliser directement le site Geneanet, à la fois pour la saisie et pour la diffusion des informations moyennant quelques précautions.

Naturellement le plus important, c'est les données généalogiques brutes. Or il se trouve que les spécialistes de généalogie du "Family History Department - The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints - Salt Lake City" plus connus sous le nom de Mormons avaient le même problème. Ils ont donc développé un standard pour la représentation et l'échange des données : GEDCOM (Genealogical Data Communication). La version d'usage courant est le GEDCOM 5.5 dont vous trouverez la description ici. Il est évident que ce "standard" a été développé par des "informaticiens amateurs". Il a été fortement influencé par la description des structures en COBOL modèle 1960 et il comporte de nombreuses maladresses. Le GEDCOM 5.5 a été adopté par pratiquement tous les logiciels de la Planète et je ne saurais trop vous conseiller de vérifier que votre logiciel favori permet d'importer et d'exporter les données dans ce standard. Je vous conseille aussi d'utiliser partout le codage des caractères en UTF-8, permettant de représenter simultanément tous les jeux de caractères du monde (chinois, russe, grec, etc..). De cette manière, vous pourrez conserver et échanger vos données avec les autres généalogistes ou avec d'autres logiciels. Vous pouvez voir un exemple de fichier GEDCOM ici. Les logiciels décrits ci-après traitent automatiquement ce format sans qu'il soit nécessaire d'en connaître les détails.

Toutes les tentatives d'amélieorer les caractéristiques du GEDCOM 5.5 ont échoué. Depuis 2013, une nouvelle version, baptisée GEDCOM X a vu le jour mais son adoption semble toujours nulle en 2017. Un logiciel récent comme Gramps a developpé son propre format XML pour s'abstraire des problèmes du GEDCOM.

Quel logiciel pour gérer son arbre généalogique

Des centaines de logiciels sont disponibles, du logiciel gratuit à des logiciels très coûteux. Après plusieurs changements, j'ai abandonné le logiciel des mormons pour la saisie et j'utilise désormais Geneanet depuis sa nouvelle version sortie en 2014, pour saisir, stocker et publier sur le Web. Il existe une version gratuite et une version payante sans publicité.

Geneanet

exemple geneanet

Geneanet fonctionne dans votre navigateur. Il n'y a donc rien à installer. Vous pouvez commencer à saisir directement vos données ou à importer un fichier GEDCOM exporté depuis un autre logiciel. Dans tous les cas, il ne faut pas oubiier de sauvegarder ses données périododiquement en les exportant ous la forme d'un fichier GEDCOM en utf-8. Je vous conseille de stocker vos sauvegardes sur un stockage en ligne comme Google Drive ou Dropbox. C'est la seule solution pour avoir une excellente garantie de sécurité car on ne peut pas dépendre d'un seul fourniseur quelle qu'en soit la réputation.

En plus de la saisie et de la présentation de vos données en ligne (mon arbre généalogique est ici), Geneanet vous offre deux services indispensables, la consultation et la recherche dans les millions d'arbres généalogiques du site et surtout la comparaison de votre arbre avec des branches similaires qui vont vous aider dans vos recherches sans avoir besoin de se déplacer.

Les archives départementales en ligne

Une bonne nouvelle pour ceux qui ne souhaitent pas se déplacer pour consulter les archives départementales : la plupart des départements ont mis en ligne, le plus souvent avec consultation gratuite, leurs fonds d'archives. Vous trouverez un liste complète mise à jour périodiquement ici.

Pour en savoir plus

Pour une liste de liens sur la généalogie.
Vous pouvez aussi télécharger un document de 18 pages en .pdf qui fournit une impressionnante liste de liens vers des sites utiles pour le passionné de généalogie en cliquant ici..

ll existe aussi une encyclopédie en ligne ici.

Ajoutez vos commentaires ci-après ou les envoyer à Jean-Paul Figer
Mots clés


Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.